(R)évolution

Les fondements du droit civil en mouvement

Soucieux de montrer que le droit civil est indissociable des préoccupations quotidiennes et essentielles de la vie des citoyens, le Groupe de réflexion en droit privé développe une perspective engagée du droit privé en replaçant sa fonction sociale au cœur de sa mission, sans oublier que la force créatrice du droit privé découle d’une meilleure compréhension de ses fondements.

Analyser les concepts et principes généraux du droit civil à l’aune des transformations de la société permet de les évaluer, de les dépoussiérer, de les revisiter et de les renouveler afin de les inscrire dans une approche plus contemporaine. Intangibles mais non immuables, les piliers issus du droit romain, qui gouvernent encore la structure du code civil, loin d’être un frein à leur évolution, permettent au contraire d’appréhender la richesse de leur (r)évolution.

Le Groupe de réflexion en droit privé constitue une communauté de chercheurs du Québec et d’ailleurs qui partagent le souci d’ancrer le droit privé dans une perspective dynamique.

PROCHAINES CONFÉRENCES

    Aucune conférence programmée

Marie-Sophie de Clippele

Ses recherches portent principalement sur les questions liées au patrimoine (culturel, commun, naturel), ayant publié deux ouvrages à ce sujet, "Protéger le patrimoine culturel, à qui incombe la charge?" aux Presses de l’Université Saint-Louis en 2020 et récemment “Restes humains et patrimoine culturel : de quels droits?” aux éditions Anthémis, en octobre 2023.

ACTUALITÉS Toutes les actualités

  • Les modes alternatifs de propriété foncière


    Voir l'actualité

    Seconde table-ronde de la série Repenser les liens juridiques d’une société en transition organisée par l’Observatoire sur le devenir du droit privé en collaboration avec le GRDP:

    Les modes alternatifs de propriété foncière.

    Vous pouvez vous inscrire ici afin d’y assister en personne ou sur Zoom. Un repas froid sera servi sur place.

     

Les chercheuse.eurs du GRDP

Les jeunes chercheuse.eurs du GRDP